EXPOSITIONS – archives

Retrouvez toutes les expositions organisées par la Galerie de Buci, des artistes que nous représentons ou issues de collaborations extérieures.

  • Douceur automnale – Accrochage collectif ⎮du 22 novembre au 22 décembre 2022

Du 22 novembre au 22 décembre, la Galerie de Buci à le plaisir de vous présenter son nouvel accrochage.

Les toiles abstraites de Paul Kallos, les paysages imaginaires et poétiques de Francoise Bongard, les grands aplats colorés de Kudditji Kngwarreye ainsi que les sculptures lyriques de Sadko sont ici rassemblés pour donner naissance à Douceur automnale.
Quatre grands artistes, d’époques et de pays différents (Hongrie, France, Australie et Russie) dont les oeuvres sont pourtant en parfaite harmonie.

Visuels disponibles sur Instagram.

  • Lumiscence – Luz Benavente ⎮du 27 octobre au 19 novembre 2022

La Galerie de Buci a l’honneur de vous présenter les peintures et sculptures abstraites de l’artiste chilienne Luz Benavente. Une exposition qui aurait dû voir le jour en 2020, reportée à cause de la crise sanitaire mondiale.

Plus d’information sur l’article rédigé autour de l’exposition.

  • D’une rive à l’autre – Gil Blache ⎮du 6 septembre au 24 septembre 2022

La Galerie de Buci a le plaisir de présenter une exposition photographique autour de l’oeuvre de Gil Blache.

Plus d’information sur l’article rédigé autour de l’exposition.

  •  L’Âge d’or NINA⎮du 15 juin au 30 juillet 2022

Cette exposition inédite a été conçu à l’occasion des 25 ans de collaboration entre l’artiste et la galerie.

Plus d’information sur l’article rédigé autour de l’exposition.

  •  Les Colombes de la Paix – Dominique Rivaux ⎮du 6 mai au 11 juin 2022

Cette exposition était l’occasion de (re)découvrir les superbes sculptures, d’une liberté sans nom, de l’artiste Dominique Rivaux.

Plus d’information sur l‘article rédigé autour de l’exposition.

  • Ulysse22 – Zaïra Vieytes & Dominique Jousseaume⎮mars/avril 2022

Pour cette deuxième collaboration entre ces artistes à la galerie de Buci, découvrez une ré-interprétation du fameux poème d’Homère.

Plus d’information sur l’article rédigé autour de l’exposition.

  •  Tout est nécessaire – Pierre-Marie Brisson⎮du 16 décembre 2021 au 31 janvier 2022

Découvrez les dernières oeuvres poétiques et délicates du peintre Pierre-Marie Brisson.

Plus d’information sur l’article rédigé autour de l’exposition.

  •  Origines – NINA⎮du 17 juin au 31 juillet 2021
  •  Complétude – Pierre-Marie Brisson⎮du 2 octobre 2020 au 4 janvier 2021

Plus d’informations sur l’article rédigé autour de l’exposition.

  •  Wunderkamera – Marco Sanges ⎮du 13 février au 5 mars 2020

Cette exposition photographique met à l’honneur la série Wunderkamera de l’artiste Marco Sanges, un photographe italien basé à Londres. Sa signature ? Des photographies mystérieuses en noir et blanc inspirées par le monde du cinéma muet et le surréalisme. La série Wunderkamera nous plonge ainsi dans l’univers artistique de Marco Sanges, des images oniriques accentuées par des effets de surimpression dont les interprétations multiples invitent à la rêverie.

Plus d’informations sur l’article rédigé autour de l’exposition.

  • Group show – Zaïra Vieytes & Dominique Jousseaume⎮du 16 janvier au 10 février 2020

Le sculpteur Dominique Jousseaume, un « archéologue de l’imaginaire », présente ses oeuvres à l’esthétique ethnique composées de matériaux de récupération aux côtés des tableaux de l’artiste peintre Zaira Vieytes, où se détachent des arbres fantastiques dans un univers onirique imprégné de couleurs chaudes. Une rencontre surprenante de deux artistes dont les oeuvres témoignent de préoccupations communes : quête de temps anciens oubliés, un passé rêvé, l’homme et la nature…

  • Group show – NINA & Pierre-Marie Brisson du 24 octobre au 26 décembre 2019

Deux univers se rencontrent pour la première fois dans un même espace d’art pour créer cette harmonie inédite qui nous appelle à nous plonger dans la méditation contemplative. Les sphères en céramique aux lignes et formes épurées de l’artiste arménienne Nina juxtaposées aux toiles colorées couvertes de papiers découpés et peints de l’artiste français Pierre Marie Brisson opèrent un dialogue poétique qui laisse transparaitre les influences méditerranéennes et antiques des deux artistes.

venus.JPG
CREATION-1- 80 x 80 cm - © Pierre Marie BRISSON.jpg

  • Genèse – NINA⎮du 6 au 18 juillet 2019

  • Group winter show – Nathan Chantob, Pierre Yermia, Julia Levitina, Isaac Kahn, Linda Moufadil ⎮du 23 janvier au 13 février 2018

  • Je marche – NINA⎮du 30 mai au 1er juillet 2017

Énigmatiques. Leur corps n’est recouvert d’aucun habit, pourtant leur âme refuse de se dénuder. Les hommes et femmes de Nina sont humains. On retrouve en eux la beauté, le charme, l’amabilité, la grâce, l’intelligence, la compassion, cela est indéniable. Mais certains sont également vicieux, paresseux, ou encore capricieux, cela est inévitable. Car la boite de Pandore est déjà ouverte. On ne peut pas fuir cela. Le manichéisme aujourd’hui n’existe plus, ces personnages ne sont ni blancs ni noirs, ni bons ni mauvais, ils sont humains, ils sont dorés. Leur doigt parfois posé sur leurs lèvres, vous demande de les contempler puis lorsque vous aurez compris de ne surtout pas parler mais de les rattraper, car ils leur reste l’espoir dont ils ne peuvent se détacher et même quand tout est perdu, ils s’obstinent à marcher, n’est ce donc pas ça le secret de l’humanité ?

Anouk Eguinian
DSC08310-03.jpg

  • Portraits intimes – Maryam Alakbarli⎮du 1er au 15 mai 2017

 Maryam Alakbarli n’est pas une peintre comme les autres. Pourtant ses proches ne mettent pas en avant la trisomie qui touche Maryam pour expliquer la puissance de son œuvre. A 25 ans cette jeune artiste originaire d’Azerbaïdjan est en passe de devenir la coqueluche des critiques d’art.

Maryam passe de la naïveté d’un bouquet de fleurs, à la complexité d’un visage, à la douceur d’un autoportrait, exprimant, au gré de son humeur et de son inspiration, la beauté, la joie, la mélancolie.

Après avoir quitté son pays d’origine, Maryam Alakbarli s’est installée en France et vit aujourd’hui au sein d’un atelier parisien situé à deux pas du jardin du Luxembourg. La jeune artiste étudie la peinture aux Beaux-Arts de Paris après être passée aux Arts décoratifs. Un enseignement qui lui permet de s’essayer à divers médiums : le dessin, la gouache, l’acrylique et l’huile sur toile. Ses œuvres, colorées et expressives rappellent les toiles de Matisse pour l’importance conférée à la figure féminine et celles des expressionnistes allemands pour la touche épaisse employée. « Ce qui me touche en premier lieu, c’est sa sincérité. Elle peint d’une manière très directe ses émotions. Elle possède un sens de couleurs inouï », confie l’historienne de l’art et commissaire de l’exposition Jeanette Zwingenberger.

— L’Officiel des Galeries et des Musées

FullSizeRender_4

 Catalogue MARYAM – Galerie de Buci

 
  • Légendes arthuriennes et quêtes du très Saint Graal – Timur D’Vatz⎮du 11 au 29 avril 2017

Puisant son inspiration dans l’histoire du très Saint-Graal, Timur D’Vatz donne vie dans ses œuvres aux mythes et légendes arthuriennes. Telle une image figée sur l’instant, l’artiste représente l’exaltation du mouvement dans des scènes emblématiques.

 

  • Paris. Montmartre. Rabine – Oscar Rabine et Tatiana Lysak-Polischuk⎮du 28 mars au 8 avril 2017

Né en 1928 dans l’Union soviétique de Staline, Oscar Rabine consacre sa peinture à la défense de la liberté d’expression dans ce monde muselé. C’est ainsi  qu’il participe à la fondation du groupe d’art informel et non-officiel Lianozovo. Cette communauté d’artistes, qui tire son nom d’un district de Moscou, défend un art indépendant et un expressionnisme libéré. Français après s’être vu destitué de sa nationalité par l’État soviétique, Oscar Rabine partage désormais sa vie entre ses deux pays et expose dans de nombreuses institutions moscovites et parisiennes. Paris. Montmartre. Rabine présente l’oeuvre de ce témoin et acteur des événements et des agitations du XXe siècle.

Partie prenante des mouvements picturaux du XXe siècle, son oeuvre est marquée par un expressionnisme lyrique associé au travail de la matière et l’usage de collages. Les formes banales du quotidien s’agitent, se tourmentent, et baignent dans un univers contemplatif sombre et mystérieux.  Parfois viennent se poser des reproductions d’images imprimées qui dialoguent avec le monde qui les entoure pour mieux le critiquer et ainsi proclamer cette ode à la liberté. » 

Enguerrand Lascols

« Oscar Rabine et Tatiana Lysak-Polischuk, deux destins et deux mélodies différentes… Néanmoins, ces mélodies créées sur la même tonalité s’harmonisent en une symphonie musicale unique dont les mouvements allegro et scherzo semblent prendre le dessus sur l’adagio. »  

Dmitri Severiukhin, Docteur en art

  • Ciels – Françoise Bongard⎮du 7 au 25 mars 2017

Françoise Bongard peint des paysages qu’elle donne à voir en profondeur, à partir de perspectives linéaires, traditionnelles et atmosphériques qui permettent au regard de s’échapper au-delà de tous les horizons. L’espace entre les choses devient le sujet qui se libère en demies-teintes.

aff_ciels_06

  • La correspondance… – Vladimir Kara & Li Sunta⎮du 21 février au 4 mars 2017

Dès le premier regard posé sur les œuvres abstraites du peintre chinois Li Suntta apparait avec évidence une correspondance avec les toiles figuratives du russe Vladimir Kara.

  • Group show, Passage des Arts : regards croisés – ⎮du 3 janvier au 20 février 2017

Avec les oeuvres de Christine Faict, Chucrallah Fattouh, Michel Gemignani, Jean-Paul Herment, Guillaume Lancelin, Marcus McAllister, Alessandro Montalbano, Kazuyuki Nakagawa,  Sebastian Picker, Masha Schmidt, Béatrice Bonnafous & Cécile Loubière

  • Trait d’union – Alessandro Montalbano⎮du 6 au 31 décembre 2016

Alessandro Montalbano unit dans son travail des notions aussi contradictoires et complémentaires telles que le côté spirituel et terrien de l’être humain, incarné soit par l’ange, soit par le cheval ou le taureau. Il unit puissance et délicatesse, force du bronze et légèreté de la ligne.

  • Traverser les rêves, trouver les ponts – Masha Schmidt & Marcus McAllister⎮du 22 novembre au 4 décembre 2016

Une exposition inédite où le monde flottant et onirique de Masha Schmidt se mélange à celui, plus mytérieux, de Marcus McAllister

Pour leur deuxième rencontre à la Galerie De Buci, les deux artistes nous amènent en voyage. D’un côté les profondeurs nourries du rouge et de l’or, les espaces qui semblent infinis, ne rentrant jamais dans les limites physiques de leurs toiles. De l’autre côté les créatures étranges, quasi mythologiques, mi-hommes-mi-oiseaux, habitant une planète inconnue, qui nous attirent dans leurs forêts humides.

  • EST-OUEST – Vladimir Sichov⎮du 9 au 20 novembre 2016

  • Group show – Michel Gemignani et Jean-Paul Herment⎮du 6 octobre au 8 novembre 2016

  • Carnet d’errance – Dominique Jousseaume ⎮ du 6 septembre au 2 octobre 2016

Je suis un archéologue de l’imaginaire, un récupérateur du dérisoire, un sauveur d’épaves, un architecte des temps oubliés, ou des temps à venir. Le temps est circulaire, c’est l’éternelle danse de la matière en perpétuelle métamorphose. Fragments jetés au gré des vents et des courants, sédiments de la mémoire…

Dominique Jousseaume

Dominique JOUSSAUME.jpg-2

  • Group show – Irina Alaverdova & Alessandro Montalbano⎮du 28 août au 14 septembre 2016

Un mélange de bronze et de pastel des deux artistes. Avec le support exceptionnel du joaillier et créateur Van Diam.

  • Solo show – Guillaume Lancelin⎮du 17 juillet au 27 août 2016

CARTON_G_LANCELIN_GALERIE_DEBUCI-02

  • Royaume de Vénus – NINA⎮du 19 mai au 2 juillet 2016

  • Hemisphères : les mondes imaginaires – Masha Schmidt & Marcus McAllister⎮du 21 avril au 14 mai 2016

  • Homo Sapiens ou pas ? – Sebastian Picker⎮du 18 mars au 20 avril 2016

  • Group show – Regards croisés, avez-vous des désirs ?⎮du 2 janvier au 28 février 2016

Cette exposition réunit les oeuvres de Françoise Bongard, Séverine Gambier (mosaïques), Kazuyuki Nakagawa, NINA, Daria Surovtseva, Christine Faict & Giovanni Marino Luna.

  • Une journée dans la vie d’Yves Saint-Laurent, Karl Lagerfeld, Jean-Paul Gaultier, Sonia Rikiel et Kenzo – Vladimir Sichov du 17 au 28 novembre 2015

  • L’abstraction spontanée – Nathalie Beras⎮du 22 octobre au 5 novembre 2015

  • To paint is love again – Macha Poynder ⎮ du 17 septembre au 17 octobre 2015

  • À l’unisson – NINA⎮ du 26 mai au 4 juillet 2015

  • Group Show – Maria Manton & Louis Nallard⎮du 16 avril au 16 mai 2015

     

  • Group Show – La lettre secrète⎮du 27 février au 28 mars 2015

Avec les artistes Akoush, Irith Bloch, Ralph Cutillo, Michèle Destarac, Robert Helman, Karskaya, Sophie Lambert, Erik Levesque, Vieira Da Silva & Jan Voss.

  • Keith Haring et le 25e anniversaire de la chute du mur de Berlin – Les mémoires de Vladimir Sichov⎮du 6 au 29 novembre 2014
Publicité
%d blogueurs aiment cette page :