KAZUYUKI NAKAGAWA

Né à Kochi-ken au Japon en 1951, Kazuyuki Nakagawa vit et travaille actuellement à Aichi-ken au Japon, dans la région du Chūbu. Il fait ses études à l’Université des arts plastiques de Musashino de 1973 à 1976. Peu à peu, il décide d’anbandonner le dessin académique étudié pour orienter son style vers le néo-expressionisme abstrait — courant majeur de la représentation picturale aux États-Unis et en Europe.

Ses toiles néo-expressionnistes abstraites sont le reflet de la nature luxuriante de son pays natal. Lumineuse et colorée, cette dernière le confronte à la condition humaine éphémère, qu’il transpose dans ses toiles avec une certaine forme de morosité et de souffrance. C’est une problématique générale liée à la vie, qui fait partie des grandes préoccupations de l’artiste : selon lui, la situation insulaire du Japon protège le pays de l’influence occidentale, lui permettant de continuer à cultiver son propre état d’esprit

Dans la nature, je me retrouve dans un état de vide tout en étant en parfaite harmonie avec elle. […] À travers ce sentiment, je traduis dans mes peintures la tristesse, la souffrance, l’espérance humble et la raison d’être de la vie éphémère de l’être humain.

Kazuyuki Nakagawa

De 1978 jusqu’en 1991, Kazuyuki Nakagawa exploite cette essence vitale à travers des installations (représentation de l’espace, objets) et des peintures bidimentionnelles. En 1987, un exposition personnelle sur le thème de la potentialité du papier à la demande du Musée du papier d’Ino-cho de Kochi-ken présentait ces installations et peintures bidementionelles, inspirés par « la chaleur, la tendresse, la souplesse, et la finesse du papier ».

Par ailleurs, l’artiste réalise également des œuvres en Washi, un papier japonais fabriqué artisanalement depuis le VII e siècle. À présent, il se consacre principalement à la création de toiles bidimentionelles et en Washi.

03

Kochi-ken, où j’ai grandi, se trouve au sud du Japon. Cette région se caractérise par la lumière puissante et brillante du soleil et aussi par le bleu profond du ciel et de la mer. Les couleurs y sont riches et la nature abondante. L’insularité du Japon et sa situation géographique, à l’extrême Est de l’Asie, contribue à empêcher l’importation de la culture occidentale, et à développer une culture et une pensée propres au Japon.

Kazuyuki Nakagawa

02

La sensibilité nourrie par la nature de ma région natale et cultivée par le climat du Japon sont à la base de la création de mes œuvres et de ma réflexion. Ce que je cherche à traduire dans mes peintures abstraites, c’est : « Vivre, qu’est-ce que c’est ? », « Qu’-est-ce que c’est, l’être humain ? », « la vanité de la vie éphèmère humaine », « la force puissante qui tente d’affronter et de surmonter la tristesse, la souffrance, le désespoir qui surviennent tout le long de la vie », « la volonté qui réclame l’espoir et la paix, et qui vainc la violence » .

Kazuyuki Nakagawa

EXPOSITIONS PRINCIPALES ET RÉCOMPENSES

2016⎮Galerie de Buci, Paris

2015⎮Galerie de Buci, Paris

2000⎮ Exposition personnelle à Art Space X du Musée départemental d’Aichi

1996⎮Lauréat du concours des arts plastiques ABC

1986⎮Exposition collective au Musée départemental d’Hiroshima

1985⎮ Lauréat du concours des arts plastiques Japan EMBA

Lauréat du concours des arts plastiques Yoshihara

Publicité
%d blogueurs aiment cette page :