« D’une rive à l’autre » – Gil Blache

Du 6 au 24 septembre 2022

La Galerie de Buci est heureuse de vous présenter la nouvelle exposition photographique de Gil Blache. D’une rive à l’autre se présente comme un voyage onirique à travers des paysages urbains et naturels.

© Gil Blache, Barge 3, 2010, photographie sur Dibond, 100 x 70 cm

Gil Blache, photographe explorateur

Né en 1953 à Paris, Gil Blache vit et travaille actuellement entre Lyon et Saigon. Dès son enfance, il réalise ses premières photos d’art et courts métrages qui préfigureront son travail ultérieur. Son parcours s’associe à de nombreux voyages en Europe, en Amérique en Asie, en Afrique, qui l’amènent à vivre au Sénégal de 1979 à 1981 ainsi qu’au Vietnam – plus précisément à Ho Chi Minh ville – en 2010, puis de 2014 à 2016.

Réel observateur du monde qui l’entoure et de son époque, les photographies et vidéos de Gil Blache livrent ses réflexions et sensations personnelles à travers différentes séries de paysages urbains et naturels. Malgré la différence thématique de ces séries, un réel dialogue se met en place. Elles renferment les interrogations de l’artiste sur l’Humain et son environnement : l’apparence, l’enfermement, le rêve et l’évasion, face à l’indifférence du temps.

© Gil Blache, SGN Façade, 2010, photographie du Dibond, 130 x 100 cm

De New York à Ho Chi Minh Ville, de la Louisiane au Cambodge, en milieux naturel et urbain, du figuratif à l’abstraction, ce voyage nous mène D’une Rive à l’Autre à travers un parcours pictural onirique. Les lignes et couleurs se répondent dans une épure plastique d’où émergent les sensations de l’artiste, ses rêves, ses enfermements mais aussi ses interrogations sur le devenir et la place des humains au sein de la nature.

Au rez-de-chaussée, la rétrospective « Des lignes et des formes » laisse les images de la nature et des façades s’exprimer librement, pour créer un langage singulier nous menant vers leurs propres rivages. Le premier étage présente, quant à lui, une sélection de clichés issus des séries « Des Arbres et de l’Eau » et « New Horizon ». Si Gil Blache ne cesse de rendre hommage à la nature, il ne peut s’empêcher d’observer le monde qui l’entoure. Un monde en constante mutation, où le temps paraît pourtant s’être arrêté. Sur l’autre rive s’offre le spectacle à la fois douloureux et envoûtant du combat entre deux univers que tout oppose : la ville naissante contre la nature souffrante.

— Leyla Jafarova et Laëtitia-Marie Deiss

Pour plus d’informations, visitez le site web de l’artiste.

Publicité

%d blogueurs aiment cette page :